Saddam Hussein : le symbole comme ultime poison

Publié le par Philippe Gammaire

La force du symbole. A quelques secondes de son éxecution, Saddam Hussein est violemment pris à partie par un des gardes : "Tu nous a détruits. Tu nous a tués. Tu nous a fait vivre dans la misère".

Réponse définitive de l'ancien dictateur : "Je vous ai sauvés du déclin et de la misère et détruit vos ennemis : les Perses et les Américains".

Il faut une sacrée dose d'orgueil et de folie pour dire un truc pareil, avant de se balancer au bout d'une corde.
En associant les Perses - ennemi millénaire de l'Irak - aux Etats-Unis, Saddam Hussein lance une ultime bombe à retardement.
Un message symbolique fort qui, aux yeux des sunnites, fait de lui un "héros" résistant à l'ennemi jusqu'à l'instant ultime.

La Perse c'est l'Iran et les chiites, ennemis héréditaires de l'Irak baassiste et sunnite. Les chiites ont pris le pouvoir en Irak... sous la tutelle américaine.

Entendre Saddam Hussein manier le symbole de la perse, associé aux américains semble parfaitement anachronique. Quand on connaît le bras de fer musclé entre les Etats-Unis et l'Iran sur la question nucléaire.
Saddam Hussein, en bon dictateur populiste, ne s'adresse pas aux diplomates mais aux tripes du peuple irakien.

Ce n'est pas l'énormité de ses ultimes mensonges
("Je vous ai sauvés du déclin et de la misère") que retiendront les sunnites, mais le symbole : "vos ennemis, les perses...".
Autant une colombe blanche tenant dans le bec un rameau d’olivier évoque la paix, autant un "perse" (et désormais un américain) évoque guerre et résistance pour un irakien sunnite.
C'est toute la force du symbole.
De quoi faire vivre encore longtemps la légende de Saddam Hussein.

********

>REACTIONS
A Amman (Jordanie), 3000 personnes ont manifesté
pour protester contre l'influence des Américains et des musulmans chiites dans le monde arabe.
A Beyrouth, manifestation également : 
« Unité face à l’envahisseur et non à la discorde, tel est le testament de Saddam Hussein », proclamaient les banderoles brandies par les participants.
La Libye a déclaré trois jours de deuil national à la mort du dictateur et annoncé qu’elle construira une statue en hommage au leader irakien Saddam Hussein, pendu samedi dernier.



Publié dans L'HUMEUR DU JOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

siger 13/01/2007 22:56

Plutôt que de parler de l'exécution de ce dictateur ou de débattre de la peine de mort (à laquelle je suis opposé car ca n'est qu'une vengeance, mais je ne parlerais pas de ca maintenant). En tout cas, pour ce qui est de la réponse qu'il a faite, je n'en avais pas entendu parler, mais en même temps il se doutait suffisamment de ce qui allait lui arriver et il voyait la mort arriver depuis longtemps et il n'avait plus rien à perdre. il ne pouvait plus aller plus bas et ce genre de réponse ne m'étonne pas surtout venant de ce genre de personnage. Je pense qu'il a une certaine fierté à dire ca . Régis

marc d HERE 12/01/2007 19:19

Bien peu de réactions arabes à l'execution de Saddam.....Et même en Irak.....

L\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ 11/01/2007 00:06

http://bboeton.wordpress.com/2007/01/10/saddam-hussein-lobscenite-dune-execution-et-de-sa-diffusion/

Hervé Gicquel 08/01/2007 16:50

Bonjour à tous et bonne année ! Je vois qu'en 2007 vous avez toujours la critique facile :-) Si rien n'avait été envisagé pour les SDF vous auriez crié au scandale et là c'est de la poudre aux yeux... Faut quand même être un peu honnête de temps à autres et applaudir quand une bonne initiative est prise à droite comme a gauche... Ne t'en fais pas Phil les assos vont prendre les choses en main (et heureusement) pour faire valoir leurs droits au logement aux SDF !!!

céleste 07/01/2007 18:38

oui, vraiment ces images n'auraient jamais dû exister.l'exécution non plus, triste vengeance, destinée à réduire à jamais au silence un personnage trop encombrant."Oeil pour oeil et le monde devient aveugle"Gandhi